CR : Sortie Club de Dimanche 25 Octobre 2021 Groupe 3

L’exception qui confirme la règle !

La veille au soir de notre sortie je reçois un sms de Jeanmi qui confirme qu’il viendra avec nous à 8h30.

Pourquoi 8h30 alors que l’agenda fait mention d’un départ à 8h00 ?

Cela m’interpelle, je consulte le programme où il est bien précisé un départ à 8h30.

Il faut faire vite quelque chose, tous les éléments du groupe 3 ont reçu un sms pour un départ à 8h30, j’appelle Gilles pour qu’il répercute l’info par sms mais il n’a pas tous les noms et tous les numéros de téléphones. J’ai donc fait le nécessaire pour alerter tous les membres du Club.

J’ai eu des messages en retour qui ne cachaient pas leur contentement, en effet le jour se lève précisément à 8h30 et quand les premiers froids s’installent ce décalage d’une demi-heure est appréciable.

Il fallait être bien couvert car nous avons eu en rase campagne des températures négatives comme le précise Gilles dans son compte-rendu, nous nous sommes moins rendus compte de la froideur ambiante car le léger vent SE n’offrait pas de résistance.

A noter ce matin malgré le décalage horaire, exceptionnellement, j’ai rejoint mon groupe peu après leur départ.

Bob, Alain Frelon, des deux Jean-Luc, Jean-Claude notre vétéran sénior, Daniel, Jeanmi, Marie-Claude et moi. Philippe l’Ambassadeur du Club m’avait prévenu de son intention de faire route avec nous et de faire la jonction en haut du Déluge, nous avions convenu que nous devrions être rendus à 9h34 sauf incident.

Cela a été chose faite après avoir monté Villejust et le Déluge, nous avons fait une petite pause le temps que Bob mange une banane en attendant les retardataires.

Après ces deux difficultés, le groupe allait bon train avec une légère poussée du vent, Jean-Luc Roccon était en forme, il était souvent bien en avant du peloton, il avait envie d’en découdre.

A la sortie des Molières j’ai emmené une partie de mon groupe hors parcours en direction de Boulay les Troux, je n’ai pas compris pourquoi ils n’ont pas suivi, j’ai pris connaissance de leurs disparitions à l’arrêt ravitaillement 6 km après.

 Marie-Claude appelle Alain, un des égarés, son téléphone est resté à la maison, c’est Joëlle qui répond en lui disant qu’on a perdu son homme !

Je lance un appel à Bob, il me répond qu’ils sont presque rendus au Château de Breteuil, après quelques explications, ils nous rejoindront. Alain a passé un coup de fil à Joëlle pour lui faire part de nos retrouvailles et la rassurer.

Cet incident est exceptionnel, Jeanmi, lui aussi égaré, était persuadé qu’ils avaient fait fausse route car « Rémi ne se trompe jamais ! »

Je dois mener profil bas sur ce coup-là.

Ils auront leur revanche car à la remise en selle j’ai tardé à mettre les gants, les voilà à 200 m puis 300 m etc…. Je me résigne à rentrer sans la 7ième compagnie et en espérant que quelqu’un crève mais surtout pas moi ! J’ai bien fait 10 km en solo. A Briis-sous-Forges  Jeanmi fait demi-tour  pour venir à ma rencontre et c’est précisément au même moment que je les  rejoins d’abord  Jeanmi, Bob et Daniel et 300 m plus loin le groupe de tête est arrêté au bord de la route, nous pensions qu’il nous attendait alors qu’il marquait un arrêt par crevaison, Jean-Luc Roccon et Jean-Claude opéraient tandis que Marie-Claude et les autres regardaient. Le hasard fait bien les choses, j’avais tellement pensé fort cette crevaison, mes vœux ont été exaucés et c’est exceptionnel !

Nous voilà repartis en direction d’Arpajon où Philippe voulait nous montrer les aménagements cyclables de la ville. J’avertis les 4 premiers de suivre Philippe qui nous montrera le chemin. Et là encore il y a diversion, l’arrière du peloton a suivi le tracé du parcours.

Nous avons fait un détour, nous avons visités l’artère principale de la ville au demeurant très commerçantes mais il faut bien avouer pas très commode pour les cyclistes avec cales pieds.

Il y a des voies cyclables tracés dans les rues, il y a des passages interdits aux véhicules à moteurs sauf aux cyclistes mais il semble que les automobilistes ne sont pas encore près à partager ces espaces. Ce qui fâche profondément Philippe et un automobiliste.

Philippe reste optimiste, il pense que les automobilistes vont intégrer cette nouvelle donne..

Philippe nous quitte dans le bas de la côte de la Norville, il lui reste cette belle montée pour rejoindre son domicile.

Le long de l’Orge nous récupérons Jean-Claude, exceptionnelle cette rencontre, puis nous terminons notre sortie en passant par la côte qui monte sur Longpont.

A 13h19 je reçois un sms de Bob (Bien rentré avec Jean-Michel et Jean-Luc Burident en respectant l’itinéraire)

77 km voir 80 km pour cette sortie froide mais ensoleillée où il faisait bon rouler, un peu décousue mais c’est l’exception qui confirme la règle.

Nous verrons comment éviter de s’éparpiller lors de nos prochaines réunions.

Dimanche prochain c’est Alain qui vous conduira car je serai absent, vous aurez aussi la compagnie de Philippe, de grâce suivez votre Capitaine de route et prévenez le s’il se trompe !

Merci à mes compagnons de route ! 

        Rémi

Sorties club du dimanche - ACS

En raison du marché de Noël qui se déroule à Janvry ce week-end, les programmes du 05/12 et 19/12 ont été inversés.

ACS-003 le 05/12 et ACS-017 le 19/12

Cette mise à jour a été répercutée sur le programme.