CR : Sortie Club de dimanche 18 juillet 2021 GROUPE 3

Un parcours tranquille ?

Ce week end annonce le retour du beau temps, le ciel est revenu bleu, la température est de saison, seul un petit vent NE subsiste, il rafraîchit l’atmosphère et parfois ralentit notre allure.

Un petit bonjour au groupe à Gilles lors de leur passage aux Mousquetaires, il est accompagné de Martine, Antoine, Yves, Laurent Heard,  & Gilles Fillod pressés de faire leur sortie dominicale.

Ils sont suivis par Marie-Claude, Robert, Jean-claude  et Jean-Luc tandis que Daniel et moi les rejoignent.

L’allure du départ est un peu soutenue pour Marie-Claude, on temporise puis vient la première montée sur Itteville depuis Ballancourt, on est bien content quand on bifurque à gauche sur une route plus plate ce n’est qu’une mise en bouche !

Nous sommes à la Ferté, de mémoire la côte qui mène au château d’eau en direction du plateau Sud de l’Essonne n’est pas facile dès le passage à niveau où le choses se compliquent mais Marie-Claude s’envole suivie de Bob et Jean-Luc. Jean-Claude est resté derrière, il a quelques problèmes à passer les vitesses, il s’interroge sur l’opportunité de passer à l’électrique ou à l’électronique  pour régler son problème.

Qu’elle est longue et quelle est dure ! ! Le vent n’a peut-être pas facilité l’ascension, il faut serrer les dents et mettre  tous les pignons à gauche 34×28 c’est tout juste gérable à mon petit niveau.

Une petite halte s’impose au pied du château d’eau afin de recueillir les impressions de chacun, curieusement Marie -Claude est tout sourire, enfin il y a de la côte ! Bigre, elle devient maso ! !

Une fois rendus sur les hauteurs, un beau paysage plein de lumière s’offre à nous, le profil de la route commence par descendre, qu’est-ce qu’on est bien avec un petit vent frais qui calme les ardeurs du soleil, mais quand ça remonte c’est un peu plus dur.

La descente sur Videlle ne pose aucun problème, la campagne est belle, tout va bien !

Nous nous arrêtons au bord de la rivière dans la vallée de L’Ecole, c’est vraiment magnifique !

Bob prend la poudre d’escampette, il doit être à la maison avant midi, il n’a pas trouvé un volontaire pour l’accompagner, pas question de rentrer plus tôt, pour le plaisir il faut faire durer la sortie.

Nous trouverons sublime le passage dans les bois entre Soisy-sur-Ecole et Nainville-les-Roches.

Au programme de la sortie, nous sommes passés par Echarcon, nous n’avons pas pris la rue de la Montagne qui est autorisée aux cyclistes dans le sens de la montée mais on n’est pas sans rencontrer des voitures à contre sens.

Aussi nous avons pris une rue parallèle où il faut mettre tout à gauche sous peine de faire du sur place ou de mettre pied à terre.   Nous avons trouvé utile de s’arrêter pour prendre quelques minutes de repos, d’exprimer nos sensations et de prendre des photos.

Entre Echarcon et Vert-e-Grand le vent est favorable, Jean-Luc va mener un train d’enfer à faire craquer ses poursuivants.

Nous avons dû réparer à la bombe le pneu arrière de Jean-Claude à Bondoufle et avant de reprendre la route nous sommes rejoints par le groupe à Gilles qui nous informe de la mésaventure de Martine :

A l’approche de Maisse, Martine a pris le bas-côté de la route sans raison particulière, celui-ci était tout en herbe, elle voulu revenir très vite sur le macadam qui était surélevé et malheureusement elle a chuté assez violement, commotionnée, éraflures au visage, son casque éclaté, mal à l’épaule, mal à la cuisse, elle a renoncé à poursuivre et elle est rentrée chez elle en train depuis la gare de Maisse. Très dure journée pour Martine, j’ai pris de ses nouvelles dimanche en fin d’après-midi, le moral était revenu mais elle verra son médecin lundi. Souhaitons-lui un très bon rétablissement.

Nous avons fait 400 m avec le pneu réparé à la bombe, il était de nouveau à plat, le liquide blanc ressortait par une déchirure dans la chape de 5 mm.

Après un démontage, un essuyage minutieux et la mise en place d’une rustine en sous-face de la bande de roulement du pneu, nous avons remonté sa roue pour rentrer sereinement au bercail.

Vient le moment des séparations ; c’était une très belle sortie avec un temps splendide.

Quelques crampes sévères en regardant la dernière étape du tour, c’était pourtant un parcours de 81 km et de 441 m de dénivelé : Un parcours tranquille ? Assurément non !

Merci à mes compagnons de route !

Rémi

 

 

 

 

 

Sorties semaine ACS

A partir de mardi changement d'horaire : rendez-vous au parking Sillery à 08h30 au lieu de 08h00